Grands classiques, ferme et basse-cour

Colette Ramsauer  |  Le nouveau programme du Théâtre du Jorat a été présenté à la presse et aux Amis du Théâtre. Le voile se levait le 21 novembre sur une cuvée de belle teneur. Des spectacles fort variés qui ont réjoui le public.

Corneille, Brecht et des graines

La salle communale comble découvrait les 21 spectacles à voir de fin avril à fin septembre 2018 à la Grange de Mézières. Dont cinq créations, la première au début du calendrier les 20-21 avril «La Ferme des Animaux» de George Orwell, mise en scène de Christian Denisart, représentation traduite en langage des signes le 21; 26-27 avril, un grand classique qui n’a pas pris une ride «Le Cid» de Corneille, mise en scène par Yves Beaunesne; unique spectacle le 29 avril avec le Nederlands Dans Theater, aubaine pour les fans de danse contemporaine; 4 mai, fantaisie lyrique «Køuple», le couple dans tous ses états, un triptyque domestique conçu par Stéphane
Grögler; 5-6 mai, sous un petit chapiteau face au théâtre, des représentations publiques et scolaires de «Prends-en de la graine» par la Cie des plumés. Volaille et chien dressés seront du spectacle. Peut-être parmi les dernières représentations du genre. Retombons sur nos pattes avec les 16-17 mai, une pièce emblématique mise en scène par le Lausannois Gianni Schneider «Mère courage et ses enfants» de Brecht, avec une brillante distribution comptant Emmanuelle Ramu.

Manouche et classique russe

Les 22-23 mai nous revient «Stephan Eicher & Traktokestar», terrien sans frontières qui a marqué les esprits l’été passé à la Grange Sublime entraînant le public jusqu’au centre du village, du jamais vu; 26-27 mai, le théâtre fribourgeois des Osses, pour «Les acteurs de bonne foi» pièce de Marivaux, une mise en abyme – la grange dans la grange – avec chien et poules, encore; 29 mai, carte blanche à l’exceptionnelle Brigitte Rosset, humoriste romande, son sketch autour du jeûne; 31 mai, par les amis du Boulevard romand, mise en scène d’Antony Mettler, de Michel André «La Bonne Planque» rendue célèbre par Bourvil en 1962. «L’Arche russe» du 3 juin, installe sur scène 80 musiciens que dirigeront Nicolas Chalvin et Patrick Davin pour interpréter Chostakovitch et Tchaïkovski; 8 juin, la chanteuse argentine Maria de la Paz – présente ce 21 novembre pour une mise en oreille – rendra hommage à Astor Piazzola; retour de l’Ensemble vocal de Lausanne avec les Requiem de Brahms et Mozart du 10 juin, direction Michel Corboz et Daniel Reuss.

Chanson de Solveig et yodel

Les 15-17 juin, un spectacle qui a connu des représentations délirantes à Morges et Vevey, «Bigre» mélo burlesque signé Pierre Guillois; 24 juin, dans une mise en scène de Gérard Demierre, avec musiciens et choristes, rencontre théâtre/musique/danse, une création «Le Voyage extraordinaire de Peer Gynt», l’occasion d’entendre les plus beaux airs de Grieg. Avec le concours du Sinfonietta de Lausanne, hommage à deux immenses créateurs «A tribute to John Williams & Steven Spielberg» ciné-concert pour des frissons garantis les 29-30 juin; 13 juillet avant la pause estivale, un concert de yodel de «Oesch’s die Dritten» groupe incontournable, vingt ans de tournées en Suisse et à l’étranger «Nous chantons en dialecte, mais nous avons aussi quelques chansons en français, c’est une langue magnifique» nous dit la jeune Mélanie Oesch.

Vue sur l’actualité

Reprise le 24 août avec la création Cast-A-Net de la pianiste savignolane Sylvie Courvoisier qui réunit pour une communion magnétique, un quartet incluant le danseur de flamenco Israel Galván; 7 sept, création encore, le concert-spectacle engagé des musiciens de Boulouris pour leur 5e anniversaire «Vue sur la mer» évoque la migration et autres réalités d’aujourd’hui; les 20-21-22 et 23, «Le Fric» avec l’humour des deux Vincent qu’on ne présente plus, Kuchol et Veillon; clôturant la saison, du 30 sept, «La lutte finale» création autour des chants de l’utopie, spectacle conçu par Dominique Tille et Pierre Yves Bourgeaud, spectacle qui s’annonce captivant à l’image de l’ensemble de cette édition 2018. A l’issue de la présentation, une verrée permettait la rencontre entre Amis du théâtre et artistes qui affectionnent tout particulièrement ce lieu magique qu’est La Grange Sublime.

Plus d’informations et réservations sur: www.theatredujorat.ch – Billetterie: 021 903 07 55 dès le 7 décembre