Forel (Lavaux) – Palmarès du « Concours Kissling »

Association vaudoise des Amis du patois

ML | L’AVAP a tenu son assemblée d’automne à la salle de commune de Forel sous la présidence de Rémy Lambelet. Comme le veut la coutume, l’assemblée d’automne est l’occasion de faire le bilan des activités constitutives de la vocation de l’AVAP: • Bilan des cours de patois donnés en divers lieux du canton, en l’occurrence à Chexbres par Marie-Louise Goumaz, à La Chaux s/Cossonay par Michel Freymond, à Champagne par Monique Schafroth, à Mollie-Margot par Pierre-André Devaud et à Lausanne par Nicole Margot. • Bilan de l’avancement des travaux de recherche de mots oubliés dans le dictionnaire Duboux par le Groupement du dictionnaire. • Bilan événementiel exceptionnel en cette année 2019 avec la participation de l’AVAP à l’organisation du culte célébré au temple Saint-Martin de Vevey en prémices à la Fête des vignerons de même qu’à l’édition d’une plaquette remise aux vignerons-tâcherons couronnés. • Bilan des marchés de Mézières et, tout récemment, de la tenue du stand de publications à la Foire aux sonnailles de Romainmôtier qui, en dépit d’un temps défavorable, a néanmoins répondu aux attentes d’un public intéressé.

Concours Kissling

L’assemblée d’automne comporte chaque année le palmarès du Concours Kissling. Le concours Kissling porte en fait le nom de Henri Kissling, géomètre à Oron-la-Ville, fervent défenseur du patois, mainteneur, initiateur de l’AVAP, Sôci (associé) du Félibrige provençal, membre de l’Académie rhodanienne des Lettres. En 1950, Henri Kissling présenta au concours littéraire des Fêtes du Rhône à Avignon un texte en français et en patois inspiré par l’épopée du Major Davel intitulé «Lise la vendangeuse». C’est ce texte justement qui compose l’essentiel de la plaquette offerte par l’AVAP aux vignerons-tâcherons de la Fête, plaquette que vous pouvez obtenir à La Librairie du Midi à Oron-la-Ville. Hélas, atteint par la maladie, Henri Kissling décéda en 1952 et, cette même année 1952, l’Académie rhodanienne des Lettres décida, en guise d’hommage à ce grand patoisant, de créer un prix, le Prix Kissling. Pour cette année 2019, le Concours a enregistré la participation de trois concurrents qui voient leurs travaux récompensés: Daniel Corbaz (cat. Traduction) – Marlyse Lavanchy (cat. Prose) – Bernard Gloor (cat. Prose) – Daniel Corbaz reçoit de plus la médaille d’argent en récompense de son intérêt et de son inlassable engagement à la cause du patois.

Fête interrégionale des patois

La prochaine Fête interrégionale des patois aura lieu les 25 et 26 septembre 2021 à Porrentruy. L’assemblée encourage le comité à aller de l’avant dans cette perspective. Une saynète, jouée par Lucette Favre et Michel Freymond, conclut sympathiquement l’ordre du jour de cette séance d’automne avant que le traditionnel et copieux «petit-goutâ» fasse le bonheur des nombreux «tchaffa-bougnet» (becs à bonbons) présents réunis ce samedi d’automne à Forel.