Fête régionale de lutte

N.By | 212 lutteurs se sont affrontés avec fougue dimanche 17 mai dernier à Oron-la-Ville. Même si le grand vainqueur de la journée fut le fair-play qui a régné parmi les concurrents et leurs proches toute la journée, Stéphane Rogivue, le président du Club des lutteurs de la Haute-Broye, affichait un large sourire; ses gars ont participé à trois finales et en ont gagné deux. Stéphane Haenni a remporté la victoire chez les actifs (adultes), tout comme Gaël Martin dans la catégorie des jeunes nés en 04 et 05, et Mathieu Pfister termine second des 06-07. Les joutes ont débuté presque à l’aurore, à 9 heures. Il faisait plutôt frisquet. Mais au fil de la journée, la température et l’ambiance se sont réchauffées; dans l’après-midi, les spectateurs formaient un anneau compact autour des cinq ronds de sciure. Au bilan de cette journée, il faut ajouter le fait que la moitié des sportifs présents étaient des jeunes de moins de 16 ans.  Dans ce sport qui peut paraître folklorique aux yeux de certains, la relève est bien présente et elle a du caractère, chez les filles en particulier. Jusqu’à l’âge de 12 ans, fillettes et garçonnets luttent ensemble, et on a pu voir de quelle manière expéditive de toutes petites filles réglaient le cas de garçons bien plus lourds qu’elles. Dans la journée, un groupe de cinéastes nippons a filmé la manifestation pour une station TV. On verra peut-être bientôt des échanges entre les massifs sumos du Soleil Levant et nos lutteurs locaux.
Un team romand d’entraînement comprenant 30 lutteurs a été créé pour se préparer en vue de la Fête fédérale d’Estavayer. Quatre lutteurs de la Haute-Broye en font partie. Il s’agit de Bernard Chèvre, Stéphane Haenni, ainsi que Gil Dufey et Thomas Sonnay, actuellement blessés. Le team était à l’entraînement samedi à Oron, devant un public clairsemé. Les lutteurs faisant partie de ce team s’y sont engagés à titre personnel et s’astreignent à une journée d’entraînement en commun chaque mois et lors de deux camps organisés sur des week-ends. Un coach et deux préparateurs physiques participent à leur préparation.