Fête fédérale de lutte

Gérard Bourquenoud   |  Dans une centaine de jours, la Fête fédérale de lutte suisse et de jeux alpestres, considérée comme le plus grand rassemblement populaire et sportif de l’année, déroulera ses fastes sur l’aérodrome militaire de Payerne. L’organisation de cette grandiose manifestation, édition 2016, qui n’a lieu que tous les trois ans, a été confiée à l’Association fribourgeoise de lutte suisse et ses neuf clubs dont celui d’Estavayer-le-Lac. 

Les organisateurs ont présenté récemment l’événement à des journalistes venus de toute la Suisse et à de nombreux invités, parmi les lesquels se trouvaient Béatrice Métraux et Georges Godel, conseillers d’Etat de Vaud et Fribourg, qui ont relevé l’ampleur de cette compétition dans la Broye, qui laissera certainement une carte de visite aux deux cantons unis dans l’organisation.

Cette grandiose manifestation sportive attend plus de 200’000 spectateurs du 26 au 28 août prochains. Les infrastructures seront mises en place sur un site 90 hectares qui sera ouvert au public dès le 12 août, afin que ce dernier puisse admirer le pavillon des prix des vainqueurs de cette compétition sportive à laquelle participeront 280 lutteurs de notre pays. Le stade comprend plus de 50’000 places, deux halles, six cantines, de multiples scènes et des écrans géants. Pour la première fois dans l’histoire de la Fête fédérale de lutte, lors de la cérémonie d’ouverture, le public aura le privilège de prendre place gratuitement dans l’arène pour découvrir les traditions vivantes du pays de Fribourg, un spectacle qui réunira un millier de figurants. Quant aux 4000 places payantes pour la compétition dont le prix varie entre 50 et 215 francs, elles ont toutes été vendues en l’espace de deux heures.

Le comité d’organisation invite tout un chacun à se rendre sur le site par le train ou le bus. De la gare de Payerne, les visiteurs seront amenés sur la place de fête par des bus navettes gratuits. Pour les spectateurs qui souhaitent se rendre en voiture, 50’000 places de stationnement sont prévues à proximité de l’arène, alors qu’il y aura également 3000 places pour les motos, ainsi qu’un emplacement pour des milliers de vélos.

Selon le comité d’organisation présidé par Albert Bachmann, toutes les infra-structures seront réalisées dans le délai imparti pour que la Fête fédérale de lutte soit une réussite.