Ferlent – Marché d’automne à la Ferme du Nord, samedi 20 octobre

Se passant des intermédiaires, ils vendent des produits «bio»

Douglas LeBorgeau  |  Lorsque l’on prend la route de Mézières à Châtillens (Oron), à l’endroit pour ceux qui s’en souviennent était le célèbre café du Nord de Ferlens, c’est là que se trouve la Ferme du Nord. Cette ferme est tenue par deux associés, Alexandre Delisle et Jonas Porchet, qui en plus sont cousins germains et continuent la tradition familiale.

Marché direct entre producteurs et consommateurs

La ferme est située sur la fin des hauteurs du Jorat, avec en arrière-plan une vue imprenable sur la plus célèbre montagne fribourgeoise, le Moléson. Faisant fi des contraintes imposées par les grands distributeurs de l’alimentation, les deux associés ont décidé de créer un marché direct entre producteurs et consommateurs. Se passant des intermédiaires, ils vendent des produits «bio» et n’ont aucune crainte de montrer comment ils travaillent. Un exemple, les quelque 30 vaches Salers introduitent en 2015. Elles arborent une robe acajou foncée, à poils longs et frisés, à grandes et fines cornes de couleur claire en forme de lyre. Les muqueuses sont couleur chair. Les veaux ont la même robe. Le bovin est de grande taille: 450 à 500 kg et 140 cm de hauteur au garrot pour les femelles, 750 à 900 kg, pour les taureaux et les bœufs. C’est une race mixte, apte à la fois à produire du lait et de la viande de qualité. Un élevage porcin est aussi issu de la ferme. De grands porcs blancs bio élever sur paille avec possibilité de sortir à l’extérieur sont engraissés. Les cochons vivent dans un pâturage durant la période d’été. Pour réduire les pollutions liées au trafic, un boucher utilise les facilités de Carrouge mis aux normes par la commune de Jorat-Mézières.

Respect du cahier des charges du label bio 

Avec ses 90 hectares, la Ferme du Nord englobe un système de production répondant aux exigences des prestations écologiques requises et au cahier des charges du label bio Bourgeon suisse. Il englobe le respect des cycles naturels: pas de substances chimiques de synthèse (engrais, pesticides, additifs, etc.), pas d’organismes génétiquements modifiés ou leurs produits dérivés, pas d’utilisation de régulateurs de croissance, herbicides et défanants, pas de variétés hybrides de céréales. Entre 4 et 5 personnes travaillent sur l’exploitation. La convention au bio a débuté voilà deux ans pour se terminer en janvier dernier avec le label Bourgeon. Depuis deux ans également, à raison d’une fois par mois, le marché est organisé. Le succès est au rendez-vous. «Depuis que nous avons débuté, la fréquentation ne cesse d’augmenter. Nous sommes aussi présents les jeudis au marché de La Sallaz entre 15 et 19 heures à Lausanne. Différentes options sont actuellement à l’étude pour l’avenir» nous déclare Jonas. Samedi 20 octobre de 9h à 18h, la Ferme du Nord abrite un marché artisanal comprenant plus de 20 exposants de la région En plus de ce premier marché d’automne, diverses animations sont prévues pour les enfants.

Renseignement sur le site www.fermedunord.ch