Essertes – Deuxième réunion des groupes de travail

Projet de fusion Essertes – Oron, le 3 juin dernier 

Jean-Pierre Lambelet |. Le groupe «Territoire, constructions et bâtiments» se retrouve à 18h à Essertes pour visiter les locaux communaux sous la conduite de Laurent Conne, municipal de la commune d’Essertes, en partant de la salle de Municipalité au caveau juste à côté, à la déchetterie, au collège qui abrite une salle de classe et le bureau communal, à la salle du Conseil général, à l’ancienne laiterie avec sa cave et le congélateur collectif. Seul le refuge communal est resté discrètement tranquille dans son coin de forêt!0 A 19h, les 5 groupes de travail se répartissent dans les différents locaux précités pour continuer le processus d’étude des éléments à comparer dans les différents dicastères. Pour le groupe «Territoire, constructions et bâtiments», il s’agit de coordonner les règlements communaux concernant les zones: village, villas et agricole. De prime abord, comme la commune d’Oron comprend déjà plusieurs zones similaires provenant des anciennes communes, l’alignement avec les règlements d’Essertes ne posera pas de problèmes majeurs. Pour le Plan général d’affectation (PGA) qui est à l’étude dans les deux communes, il serait nécessaire d’établir un calendrier commun pour éviter des doublons. En ce qui concerne les bâtiments communaux et leur entretien, il ne devrait pas y avoir de grosses modifications dans la structure même des bâtisses qui sont en très bon état et bien entretenues par les employés communaux. Pour le groupe «Administration générale, Finances», il s’agit de prévoir l’intégration des services administratifs d’Essertes au sein de ceux d’Oron. Pour un habitant d’Essertes qui dispose aujourd’hui, au centre du village, d’un bureau communal ouvert le mardi de 18h à 19h45, il lui faudra se rendre à Oron-la-Ville ou à Palézieux-Village pour bénéficier des mêmes services, mais avec des heures d’ouverture plus larges à savoir:

pour l’administration générale, la bourse et le greffe municipal à Palézieux-Village les matins de 8h à 11h30 ou sur rendez-vous.

pour le contrôle des habitants et le bureau technique à Oron-la-Ville  les matins de 8h à 11h30 et les lundis et jeudis de 14h à 18h.

Il existe également un «guichet virtuel» permettant d’effectuer depuis chez soi par internet une arrivée, un départ ou un changement d’adresse dans la commune, des demandes d’attestation et même l’inscription des chiens. En outre, le site internet de la commune d’Oron offre une grande possibilité de renseignements sur la vie culturelle et sociale en faveur des habitants. Sur le plan fiscal, le taux d’imposition actuel par rapport au taux cantonal de base est de 72 pour la commune d’Essertes et de 69 pour la commune d’Oron. Dans le cas d’une fusion, c’est le taux le plus favorable qui est retenu. Pour le groupe «Sécurité, Culture et Sport», la problématique sur la sécurité se limite à l’harmonisation du règlement de police local puisque les deux communes font partie du secteur couvert par la Gendarmerie cantonale dont le bureau est à Oron-la-Ville. Il sera important de conserver le soutien aux sociétés locales d’Essertes comme le fait actuellement la Municipalité. Pour le groupe «Entretien et Services industriels», c’est l’organisation de la voirie qu’il faudrait aligner sur celle d’Oron tout en conservant les trois molocks d’Essertes avec l’intégration du système de taxation au poids pour les déchets. Reste à étudier le fonctionnement administratif relatif à la station d’épuration des eaux usées (STEP) qui est en commun avec la commune de Servion. Il en est de même pour l’Association pour l’approvisionnement de l’eau qui est partagée avec la commune de Servion et l’ancienne commune de Ferlens, aujourd’hui fusionnée avec Jorat-Mézières. Il est évident que rien ne changera dans la structure des installations et leur fonctionnement, mais uniquement sur le plan administratif. Pour le groupe «Education, Santé, Médico-Social», sur le plan scolaire, l’établissement primaire et secondaire d’Oron-Palézieux accueille les élèves des communes d’Essertes, Maracon et Oron. Ces trois communes sont représentées au sein de cet établissement par un bureau de référence composé d’un délégué d’Essertes, un de Maracon et un d’Oron. Le Conseil de direction composé d’un directeur et de quatre doyens gère lui-même tous les éléments relatifs à la scolarisation des enfants de la 1re à la 11e année Harmos. Sur le plan de la santé et du médico-social, là aussi des organisations supra communales et cantonales sont déjà en place et il n’y aurait aucun changement en cas de fusion. Sur le plan ecclésiastique, Essertes fait déjà partie des communes incorporées dans la paroisse de l’église évangélique réformée d’Oron-Palézieux et dans la paroisse catholique d’Oron-la-Ville. Dans le cadre d’un projet de fusion au 1er janvier 2022, les commissaires sont tous d’accord sur un point important, tant ceux d’Oron qui proviennent déjà d’une fusion que ceux d’Essertes qui s’y dirigent, il faut que le sentiment d’appartenance à son coin de terre soit préservé tout en étant conscient que des besoins et des services adaptés aux contraintes et possibilités actuelles et futures doivent être fournis à la population. En bref, j’habite Essertes, je suis oronais, mais je reste un coucou! Une présentation publique du projet de convention de fusion aura lieu le samedi 21 septembre 2019, à 9h, à l’aula du collège d’Oron.