Eclosions

La belle saison arrive… dou-ce-ment.

Les jours se rallongent, les primevères et autre crocus apparaissent timidement, les jardiniers suivent leur calendrier, la taille a été faite dans la vigne comme sur les arbres, le mobilier de jardin est dépoussiéré et déjà l’odeur du barbecue se fait sentir chez le voisin intrépide…

Charmantes images bucoliques de l’arrivée des beaux jours. Mais ce n’est pas cela qui est le plus caractéristique de ce changement de saison tant attendu : les deux roues sont de sortie !

La horde des pétaradants a réveillé de l’hibernation leurs machines rutilantes ; tous chromes dehors et le cuir sentant la naphtaline sur le dos, ils se lancent sur les routes aux courbes voluptueuses. Les engins, qui avaient été rentrés dès les premiers frimas – le 1er novembre pour être précis – et rangés soigneusement à température ambiante, ont passé
six mois au chaud pour éviter la corrosion de La Belle, le froid à La Bête… et aussi six mois
d’assurance véhicule.

Dans nos contrées, il faut bien admettre qu’à chaque saison suffit sa peine et que l’hiver n’est ici en rien californien. Le plaisir n’en est que plus grand de pouvoir passer d’un manteau neigeux favorisant la convivialité autour d’une fondue, à une saison plus colorée avec les activités multiples que permettent ce district vallonné autant que lacustre. Ne boudons pas notre plaisir !

Nous voici donc enfin arrivés dans la période où nos photos ne sortent plus en noir et blanc, mais où, tout doucettement, la nature se colore et les parfums printaniers nous chatouillent les narines…

Ne m’en veuillez pas d’aller m’en rendre compte par monts et par vaux sur ma pétaradante monture, c’est le printemps !