E viva la Fédé !

E viva la Fédé !  |  Joie intense et – peut-être – imprévue pour la jeunesse de Savigny dimanche dernier. A peine le résultat tombé que le toit du Forum en fut presque soufflé. Ce n’est pas que l’organisation de la Fête cantonale des jeunesses campagnardes qu’ils ont décroché, c’est la 100e, c’est la lune !

De longs mois de préparation, un comité d’organisation sur les genoux, mais galvanisé par cette décision. Sans nul doute auront-ils marqué le coup ce soir-là, mais l’occasion était trop belle et l’aventure ne fait que commencer !

Honneur à leur mobilisation, implication et solidarité !

Sur le trottoir des idées reçues, on pourrait continuer à se complaire en vilipendant une jeunesse oisive et corrompue, à leur donner du « de mon temps… » ou du « tu comprendras plus tard ! ». Ces clichés éternels viennent d’en prendre un sérieux coup, preuve s’il en fallait que les temps changent. « Eh oui, ma bonne dame ! », mais pas dans le sens attendu… Le « tout fout l’camp » ce sera pour plus tard, là il y a du travail et pas qu’un peu. La dernière agape organisée avait rassemblé près de 120’000 personnes sur 3 week-ends, la barre est donc placée haut, mais il doit bien y avoir un athlète spécialiste de la hauteur dans le coin…

Que ce soit Morges, Farvagny, Vers-chez-les-Blancs ou Vulliens, qui ne s’est pas arrêté, passant là par hasard, pour voir sortir d’un champ une ville improbable ? Ne rougissant devant aucun festival, une bande de jeunes est en train de bâtir une cité complète pour 3 semaines seulement ; bâtiments, chemins et tunnels, rien ne manque : un défi urbanistique en bois. Il y a là de quoi créer des souvenirs et sans doute forger des caractères et des carrières… et laisser le passant pantois et admiratif.

Une carte blanche laissée à une génération et un sacré coup de collier à donner pour ces prochains 17 mois.

Rendez-vous est d’ores et déjà pris. Votre hebdomadaire se fera l’écho de l’évolution de cette nouvelle ville en devenir et en fera un compte rendu de choix en 2019, en attendant :

Chapeau bas les jeunes et au boulot !