Durant quelques mois, vous ne raterez plus votre train…

Deux axes ferroviaires importants pour les régions de la Broye et de la Veveyse seront totalement fermés au trafic durant des périodes prolongées

Transports ferroviaires CFF et TPF : le point sur les interruptions

… mais veillez à ne pas rater votre bus!

Michel Dentan | En effet, en raison de grands chantiers prévus dans la région de la Broye et de la Veveyse, deux importants axes ferroviaires connaîtront prochainement une interruption totale de leur trafic durant des périodes prolongées. Cela n’ira bien entendu pas sans occasionner quelques changements d’habitudes, voire quelques désagréments pour les usagers, mais de nombreuses mesures de compensation adaptées à ces situations sont planifiées, tant par les CFF que les TPF. Au final, ce sont les voyageurs, qu’ils soient occasionnels, réguliers ou pendulaires, qui seront les principaux bénéficiaires de ces imposants travaux dont les résultats leur feront rapidement oublier les quelques complications subies durant ce temps.

Le gare de Palézieux deviendra un hub régional après sa totale transformation prévue pour les années 2026-2030

Palézieux – Châtel-St-Denis

C’est la ligne des TPF Palézieux – Châtel-St-Denis qui subira la plus longue interruption puisque les installations seront hors service durant 8 mois, du 4 mars au 3 novembre, afin de permettre de renouveler l’ensemble des infrastructures, de moderniser les gares en améliorant notamment leur accessibilité aux personnes à mobilité réduite, en se mettant ainsi en conformité avec la Loi sur l’égalité pour les personnes handicapées (LHand). Et c’est également un accroissement du confort et de la sécurité qui sera offert à tous les usagers auxquels un service de remplacement par bus sera proposé, avec quelques mineurs ajustements d’horaires qui permettront, dans la mesure du possible et sous réserve des aléas liés à la circulation routière, d’assurer les correspondances aux points d’échange.

Les grandes lignes des aménagements prévus par les TPF

La gare de Remaufens connaîtra, outre la construction d’un quai de 120 mètres, une modification de la courbe placée à l’entrée en gare offrant ainsi un tracé plus rectiligne. Au même endroit, le passage à niveau existant sera aussi mieux aménagé. A Bossonnens, la halle, construite en 2013, ne sera pas touchée mais la gare verra l’une de ses voies supprimée en vue d’améliorer le tracé et la sécurité des voyageurs en leur offrant, là également, un quai de 120 mètres de long. L’actuel passage à niveau ne subit aucune modification. Il est envisagé, à l’horizon 2030, selon les informations communiquées par le service de presse des TPF, un déplacement de la gare de quelques centaines de mètres en direction de l’ouest ainsi que la suppression du passage à niveau. Ce projet s’intégrera dans le cadre d’un plan d’aménagement local de la commune actuellement en cours. C’est à Palézieux que la situation est un peu plus complexe puisque de très importants travaux de modernisation totale de la gare CFF sont prévus, avec un déplacement de celle-ci de quelques centaines de mètres en direction du sud, mais à plus long terme puisqu’il est question de 2026-2030. Et les modifications apportées par les TPF devaient tenir compte dès maintenant du futur projet. Discussions, négociations, collaboration et finalement signature, entre les partenaires (transports publics, canton, commune), d’une convention pour un réaménagement coordonné, devraient permettre d’apporter des solutions satisfaisant toutes les parties. L’un des buts consiste à renforcer la sécurité sur la place de la Gare en canalisant et en permettant une meilleure séparation des flux entre piétons, voitures et transports en commun. Dans ce contexte, l’une des mesures consiste en l’élargissement et l’allongement à 120 mètres du quai central des TPF ainsi que la création d’un quai destiné aux bus qui permettra d’atteindre les premiers objectifs fixés.

Palézieux – Moudon

Du côté des CFF, c’est la ligne Palézieux – Moudon qui verra son trafic totalement interrompu du 23 mai au 15 septembre pour permettre d’indispensables et complexes travaux d’assainissement sur ce tronçon. Là également des mesures adaptées à la situation des voyageurs seront mises en place. C’est ainsi que trois alternatives de déplacement sont prévues: par train via Yverdon, par bus via Moudon – Payerne ou encore par bus et train via Moudon – Palézieux. Les horaires et informations sont d’ores et déjà disponibles sur le site des CFF. Ces solutions permettront de conserver un horaire stable tout en assurant une garantie des correspondances.

Les travaux d’assainissement prévus par les CFF

La raison première des travaux consiste en l’assainissement du viaduc de Villangeaux, ainsi que du tunnel du même nom. Ce dernier, long de 423 mètres et construit en 1876, verra notamment une réfection de sa voûte et une augmentation de son profil d’espace libre. Le viaduc sera mis en conformité et les infiltrations d’eau seront colmatées. Ces lourdes modernisations requièrent, pour des raisons techniques, la fermeture totale du tronçon. Il a donc été décidé de saisir l’occasion de cette interruption pour effectuer d’autres améliorations, en l’occurrence la réfection intégrale des ponts de Châtillens et de Bressonnaz, de rétablir l’étanchéité du pont de Grenet et de renouveler l’infrastructure et la superstructure ferroviaire entre Châtillens et Ecublens – Rue et Moudon. Dans le même élan, on procédéra à l’entretien des murs de soutènement placés le long de la ligne. Durant toute la durée de ces interruptions de trafic, les clients resteront au cœur des préoccupations des CFF et les TPF. De très nombreuses mesures de communication et d’information sont prévues afin d’être à même de répondre aux besoins de mobilité par des solutions compensatoires et les deux entreprises assurent que tout sera mis en œuvre pour limiter dans la plus large mesure possible les inconvénients causés aux voyageurs et riverains durant ces indispensables travaux.

Bossonnens avec sa halle construite en 2013. La seconde voie sera supprimée et la longueur du quai sera portée à 120 mètres
La gare de Remaufens verra sa courbe améliorée afin d’offrir un trajet plus rectiligne. Un quai de 120 mètres de longueur sera également construit
Châtillens: l’ancien pont ferroviaire métallique surmontant la Broye subira une réfection intégrale