Dialogue entre traditions et modernités

5-6-7 avril, rencontrez les artisans d’art vaudois

Ana Cardinaux-Pires | La présentation des Journées européennes des métiers d’Art (JEMA) organisée par le Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) s’est tenue le lundi 4 mars dernier à la salle du Sénat du Palais de Rumine à Lausanne.

Valoriser

C’est le maître mot de ces journées (5-6-7 avril 2019). Rencontrez les artisans d’art vaudois qui visent particulièrement à valoriser les savoir-faire précieusement élaborés au fil des siècles, dans la conception, la création, l’entretien et la restauration d’objets artisanaux. Les JEMA dont le canton de Vaud vit sa sixième édition, placée cette année sur le thème «Signatures territoriales» propose au grand public près de 200 offres de rencontres avec les artisans d’art suisses dans quatre cantons: Genève, Vaud, Neuchâtel et au Tessin (les cantons du Jura et du Valais participent aux JEMA selon un rythme biennal). Manuela Salvi, journaliste RTS, a mené les discutions de la présentation ainsi que Thierry Hogan coordinateur cantonal JEMA Vaud. Cesla Amarelle, conseillère d’Etat, cheffe du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture du canton de Vaud, a souligné «le savoir-faire des artisans constituant des signatures territoriales… élément essentiel de l’identité du terroir… c’est une richesse du passé… la porte du futur…» Son collègue, Pascal Broulis, conseiller d’Etat au Département des finances et des relations extérieures, a ajouté à son tour «je remercie les artisans d’art vaudois d’ouvrir les portes de leurs ateliers…» et plus loin il rappelle que «si le patrimoine s’éteint, il se retrouvera dans un musée…» Les JEMA de 2019 mettent à l’honneur 61 artisans dans tout le canton de Vaud, 48 métiers d’art différents, deux espaces d’accueil et de démonstration permanent et un atelier d’éveil et une offre spécialement dédiée aux classes vaudoises est organisée en collaboration avec la structure «Culture-Ecole» du canton. Cette action offre aux élèves de 9S à 11S et du postobligatoire la possibilité de rencontrer gratuitement des artisans d’art jusqu’au mois de juin. 

Une chapelière à Ecoteaux

Ce soir-là, sans le savoir, je me suis assise à côté d’Annick Roulet, chapelière à Ecoteaux avec laquelle j’ai eu le plaisir de discuter quelques minutes. Depuis huit ans à son compte, elle crée des chapeaux en lin, paille, en feutre, coton ou soie dans son atelier situé dans sa maison. A l’aide de moules en bois fabriqués par un ébéniste de formes métalliques, elle donne vie à ses créations uniques pour hommes et femmes. «On perpétue la tradition, on vend des objets qui ont de l’histoire…» m’explique cette sympathique chapelière qui a été formée par une modiste. En somme me dit-elle «J’ai la chance d’avoir professionnalisé mon hobby».

JEMA 

Les Journées européennes des métiers d’Art ont été lancées en France en 2002. La Suisse y participe depuis 2012 à l’initiative de la ville de Genève, rejointe par le canton de Vaud en 2014, suivi du canton du Jura et canton de Genève depuis 2015 et depuis 2016 par le canton de Neuchâtel. Cet évènement unique au monde donne une meilleure reconnaissance au secteur des métiers d’art.

Plus d’infos surwww.metiersdart.ch

Les artisans participants – Dans leurs ateliers

Chapelière : Annick Roulet, route de Maracon 6, 1612 Ecoteaux. www.le-objet.ch

Verrier : Delanoë Studioglas, Michel Delanoë, chemin de Serix 6,
1607 Palézieux-Village. www.delanoestudioglas.ch

Ferronnier : Fer & Formes Sàrl, Vincent Desmeules, route de la Chapelle 12, 1088 Ropraz. www.vincentdesmeules.ch

Encadreur-doreur : Anthony Guyot, L’encadreur du Jorat, Mézières

Tapissier-décorateur : Christian Gilléron, Atelier en Face, Mézières

Inscriptions et horaires: www.metiersdart.ch – A l’Espace des Télégraphes
de 10h à 17h samedi et dimanche –
Quartier du Flon, rue des Côtes-de-Montbenon 16, Lausanne

Depuis la gauche, Pascal Broulis, Celsa Amarelle et Manuela Salvi
Ferronnier
Verrier
Tapissier-décorateur
Encadreur-doreur
Chapelière