Des traditions bien vivantes à Epesses

Au banc des blagueurs, on y trinque volontiers!

Christian Dick  |  Le banc des blagueurs à Epesses est une institution, citée dans la brochure de l’Office du tourisme de Montreux et sur le site Internet de Lavaux, vignobles en terrasses. On peut en effet lire sous l’onglet des appellations et Calamin: « A Epesses vers 11h ne manquez pas de passer par la place du village et de vous arrêter au banc des blagueurs ! » En fait, c’est grâce à nos amis alémaniques qu’on peut s’y asseoir. Au premier bourgeon, les bancs et les tables faites de barriques sont disposés au sud-ouest de la Place. Et lorsque tombe la dernière feuille du platane, les meubles sont retirés, remisés et soigneusement entretenus. C’était avant. Des essences exotiques ont remplacé nos vieux platanes. Alors on verra. En attendant, c’est un ancien commandant des fifres et tambours à la dernière Fête des vignerons et grand amateur du village et de ses vins qui s’est dévoué durant de nombreuses années pour la mémoire du banc des blagueurs et la survie de cette auguste tradition. Nous avons nommé Peter Pardey. Christian Brunner, de Zurich et habitant Epesses, a fièrement repris le flambeau. Revenons au passage trouvé sur Internet. A 11h, ce sont en fait les Anciens, sages si l’on veut, qui se retrouvent tous les lundis sur le banc des blagueurs, mais le plus souvent dans le caveau de Peter ou au domicile de l’un d’entre eux, le temps n’étant pas aussi ensoleillé que la météo du Valais. Récemment, les Kaeser ont largement et dignement reçu chez eux une fière délégation de nos Anciens. Amis lecteurs, buvons à la santé de nos traditions, au banc des blagueurs, à nos amis Suisses allemands grâce auxquels ceux du village, reconnaissants, y trinquent volontiers.

Une fière délégation des Anciens du banc des blagueurs à Epesses dignement reçue par Daniel et Brigitte Kaeser

 

Christian Brunner et le jeune Martin font goger les tables faites de vieilles barriques