Des accordéons sur la place St-Pierre

Vendredi 14 septembre, les Sittelles d’Oron-la-Ville embarquent pour un long périple à destination de Rome.

Eric Mercanton  |  Après douze longues heures mouvementées à bord d’un car dernier cri, les joyeuses Sittelles poussent enfin leurs premiers chants dans la capitale italienne. Romulus et Rémus ne faisant plus partie du comité d’accueil, les accordéonistes et leurs accompagnants se satisfont d’un guide romain et visitent la merveilleuse ville antique. De la fontaine de Trevi au Colisée, en passant par le panthéon, la volée d’accordéonistes virevolte au travers des ruelles romaines, et profite d’une terrasse ensoleillée pour déguster les Spritz romain. Après les traditionnelles pasta italiennes, les Sittelles rejoignent finalement le nid, trépidants d’impatience à la veille du grand jour. Au petit matin, les instruments en soute et les partitions sous le bras, les musiciens se dirige vers le Vatican. La circulation romaine et une course à pied imprévue complique quelque peu le périple des Sittelles jusqu’à la demeure pontificale, mais, arrivées juste à temps, certaines d’entre elles s’installent en vitesse et accompagnent à merveille la messe des gardes suisses. Puis, c’est dans la cour d’honneur des gardes, qui écoutent les accordéonistes, que les musiciens interprètent quelques pièces en concert. Finalement, après une collation bien méritée, le moment tant attendu arrive. Les accordéonistes d’Oron-la-Ville se dirigent vers la place Saint-Pierre escortés par les gardes suisses. Et, c’est ainsi que quelques minutes avant l’Angélus du Pape François, des accordéons ont chanté sur la place Saint- Pierre, entourés par la nuée de touristes du monde entier venus spécialement pour les écouter… ou pour voir le Pape peut-être. De retour dans leurs nids suisses, les Sittelles gardent un fort souvenir musical de cette aventure romaine et se réjouissent de faire découvrir leur programme fourni et varié lors de leurs traditionnelles soirées annuelles le vendredi 25 et le samedi 26 janvier 2019.