Débats nourris

Martine Thonney | Ce mardi 23 juin, la séance a été ouverte par le président David Mack devant 33 conseillers sur les 39 assermentés. Au chapitre des élections statutaires, il est à relever que le président a été  réélu à l’unanimité. Le vice-président, les scrutateurs également. Il a fallu procéder à l’élection de deux suppléants à la commission de gestion suite à la démission de deux membres.
Ce moment d’élections passé, le préavis portant sur «l’intention de participer aux charges d’exploitation du nouveau centre de Malley» a pu être développé. Le rapporteur de la commission chargée de l’étude, Claude Frei, a donné lecture de son rapport. En résumé, la Municipalité demande un vote d’intention puisque ce sera à la nouvelle municipalité de Jorat-Mézières de se pencher sur cette question. Le vote de ce soir lui donnera un signal. Mézières fait déjà partie des 29 communes qui forment l’entité Lausanne Région. Un nouveau centre sportif va être bâti comprenant une patinoire, une piscine olympique, des locaux pour de l’escrime et du tennis de table et une salle de spectacles multifonctionnelle. Notre commune actuellement paie un montant annuel de 5840 francs de participation au déficit. Cette part se monterait à l’avenir à environ 14 francs par habitant de la commune fusionnée. Mézières, maintenant, met à disposition des concitoyens deux places pour des matchs et des réductions de prix d’entrée à la patinoire pour les enfants des écoles. Après quelques questions, le vote fut clair: un oui de principe fut adopté avec 2 oppositions et 5 abstentions. La suite à donner sera décidée dans une année!
Le préavis suivant concernait le rapport de la commission de gestion et la présentation des comptes 2014. La boursière a été remerciée et félicitée de la tenue desdits comptes. La commission de gestion s’est penchée comme elle le fait chaque année sur un sujet précis qu’elle «décortique» pour en sortir des enseignements utiles et ainsi améliorer des pratiques. Le sujet choisi était la traversée du village. Lorsque la commission a voulu étudier certains documents datant d’avant 2014, afin de faire le tour du sujet, elle n’a pas pu les recevoir des mains de la Municipalité. En effet, selon la loi, la commission de gestion ne peut travailler que sur l’année en cours, celle de 2014 en l’occurrence. Les deux démissionnaires, André Porchet et Jean-Marc Zwissig, par la voix de ce dernier, ont expliqué leur point de vue et leur déception face aux réactions reçues venant notamment du préfet. Le rapporteur, Daniel Berthoud, fit lecture de son rapport qui fut accepté avec une opposition et quatre abstentions.
Les communications mu-
nicipales nous rappelèrent que les portes ouvertes au Centre médical auront lieu le samedi 27 juin de 10h à 15h pour que chacun puisse visiter l’extention du centre. Le 30 juin sonnera la fin de l’exploitation de la décharge des Chardouilles. Vive la déchetterie de La Louye! Un dépliant explicatif pour chaque ménage est en cours d’acheminement postal. Le balcon de l’ancien abattoir – appelé aussi marquise – à l’entrée ouest du village va être démoli.
Un plan et des indications concrètes ont été montrés par la municipale des écoles au sujet de l’agrandissement du Raffort. Ce point a suscité des remarques, des questions, des prises de position parfois musclées. Beaucoup de conseillers déplorent un déficit de clarté et de communication dans les chiffres, un manque de vision globale concernant les bâtiments scolaires à ériger. Un des trois conseillers délégués à l’ASIJ a parlé de la prochaine échéance du 1er juillet au cours de laquelle l’assemblée législative devra décider (ou non) de l’octroi du financement pour les collèges de Servion et du Raffort, puisque celui de Carrouge est au point mort. Comme il n’était pas possible de voter une résolution méziéroise que d’aucuns appelaient de leur vœu, les trois délégués du Conseil et les deux municipaux faisant partie de l’ASIJ auront une responsabilité certaine quant à leur prise de décision. On en entendra certainement parler.