Dangereuse pour la pérennité de nos sociétés de tir

Modification de la loi sur les armes

Pascal Perriraz, tireur sportif. |. Je ne reviendrai pas sur l’inutilité évidente de cette loi, mais sur sa dangerosité pour la pérennité de nos sociétés de tir. L’article 17 de la Directive européenne sur les armes est très clair: «Au plus tard le 14 septembre 2020, puis tous les cinq ans, la commission soumet au Parlement européen et au Conseil un rapport sur l’application de la présente directive, y compris un bilan de la qualité de ses dispositions, assorti, s’il y a lieu, de propositions législatives…» Il y aura donc une évolution automatique du droit sur les armes dans tout l’espace Schengen, dont le but évident est de désarmer, nous signons donc un chèque en blanc. Du plus, les nouvelles contraintes seront rédhibitoires pour les nouveaux amateurs de tir sportif, un permis exceptionnel, 80% des armes utilisées dans le tir sportif sont concernées, des frais et des nouvelles charges administratives pour les sociétés de tir et pour les autorités. Au vu de ce qui précède, je vous recommande de voter NON à la mise en œuvre d’une modification de la directive de l’UE sur les armes.