Culture littéraire – Les Français ne sont pas des Suisses, Ed. Cabedita

par Milka | Quelle est la différence entre les Suisses – notamment francophones – et les Français? Les premiers hébergent les évadés fiscaux alors que les seconds les traquent. C’est tout? Que non! Tout ou presque les oppose et ils n’ont pas fini de tisonner… On fait l’inventaire?

Prétendument réconciliés par une Paix perpétuelle signée en 1516, Français et Suisses persistent à se crêper le chignon à la manière de ces vieux amants qui se mordent par passion ou dépit. Quoi de plus normal! Il leur suffit d’ouvrir le clapet pour s’apercevoir qu’ils ne sont pas sortis du même moule et vérifier qu’ils brassent des conceptions existentielles discordantes. Pour la plupart des Français, la Suisse reste un propret paradis fiscal apicole peuplé d’horlogers, de chocolatiers et de vachers à l’élocution engourdie, régentés par des banquiers rapaces. Quant aux Suisses, ils ont quelques idées bien arrêtées sur la France: un pays hyper centralisé et fauché où le travail est dénigré, l’entreprise contrariée et les riches – même méritants – discriminés. «Les Français ne sont pas Suisses» est une piquante déambulation franco-suisse parfois débridée, souvent caustique qui aura peut-être le mérite de caresser ce que Suisses et Français défrichent en commun: le sens de l’humour et l’autodérision.

La plupart des Français ont une vision assez insignifiante, voire affligeante de la Suisse. Est-il envisageable de les faire changer d’avis en disqualifiant les lieux communs par la satire? Un petit Suisse francophone peut-il s’autoriser à railler la France – et parfois son
propre pays – au risque d’encourir une fatwa républicaine ou un ostracisme domestique?

L’auteur, Georges Pop, est à la fois Grec et Suisse. Il est né à Athènes en 1955 mais vit en Suisse depuis sa plus tendre enfance. Il est correspondant en Suisse de RTL et d’Ouest-France avant de rejoindre la Radio Suisse Romande. Autant dire qu’il connaît très bien les deux pays. Ce qui lui donne toute légitimité. En lisant sa biographie, on apprend qu’il a fait des études d’archéologie et d’histoire. Ça se sent, l’auteur se réfère souvent à des pans d’histoire entre nos deux pays. On apprend également qu’il est très impliqué dans le Festival de bd de Sierre et aussi scénariste de bande dessinée.

Son analyse est riche, crédible, appuyée par des faits. C’est un travail journalistique avant tout, avec un développement précis de l’histoire qui lie nos deux pays. Ça pourrait être ennuyeux par moments, mais l’auteur sait divertir la galerie par une description humoristique des différents caractères des multiples régions qui font la Suisse. Il évoque également les différentes expressions propres à chaque canton de Romandie.

Préfacé par Patrick Pépin, ancien directeur de la rédaction de France Culture, cette lecture est à recommander.

Deux rendez-vous:
Georges Pop sera en dédicace à
la Librairie du Midi à Oron
le samedi 8 mars de 14h à 16h.

Il donnera une conférence
aux Editions Cabédita
le 13 mai à 20h
(réservation: 021809 91 00)
www.cabedita.ch