Cully – Fourmis invasives, mesures en cours

Pour les éradiquer complètement, il faut les empêcher de se reproduire

Arvid Ellefsplass |  La population de fourmis Tapinoma Magnum croit fortement en ce moment, et a été identifiée sur d’autres sites du canton. Les quais d’Ouchy, Ecublens et St-Sulpice sont touchés par l’expansion de ces colonies. Le phénomène a été découvert l’an passé à Cully sur le chantier des Fortunades et dans le cimetière attenant. La Municipalité en collaboration avec une équipe de scientifiques à l’UNIL a rapidement réagi et a fait conduire des recherches en laboratoire, visant à contenir cette expansion. Dans un premier temps, et le temps de développer un nouveau produit, les insecticides utilisés n’ont fait «que» tuer les fourmis sans résoudre le fond du problème. Actuellement, il s’est étendu au mur nord des voies CFF et sur la passerelle menant au bourg. 

Pour les éradiquer complètement, il faut les empêcher de se reproduire

Les recherches en laboratoire de l’UNIL jusqu’à la fin de l’hiver, ont permis de développer un produit rendant les reines stériles et interférant avec le système digestif des reines et des ouvrières. Evelyne Marendaz Guignet, municipale de l’urbanisme, des transports et de la communication, explique que « Les produits que nous allons utiliser ont été testés en laboratoire. Impossible de prévoir les résultats sur le terrain, mais on espère que ça va au moins contenir la population ».

Intervention sur le terrain

« Plus nous attendons, plus nous prenons le risque d’une expansion et nous devons veiller à protéger le village et la zone de protection des eaux » préconise la municipale qui souhaiterait agir avant que les fourmis n’atteignent le village. Cette semaine a commencé un traitement visant à contenir l’expansion des colonies de Tapinoma Magnum. Des insecticides de différents types seront employés pour une durée allant de 10 à 15 jours, en fonction des conditions météorologiques, mais l’intervention principale ne devrait pas durer plus de quelques heures. La Municipalité tient à rassurer la population en précisant que les substances qui seront utilisées sont inoffensives pour les animaux domestiques. La zone d’intervention principale se situe entre le nord du chantier des Fortunades, les environs de l’église catholique, les cimetières ainsi que la zone sise à l’est du cimetière de Cully et le mur des voies CFF. Daniel Cherix, professeur honoraire de l’Université de Lausanne et mandaté par le canton, pilotera l’intervention et l’entreprise Zoocontrol sera responsable des traitements.