Crédit de construction de Fr. 13’330’000.–

Gil. Colliard | Mardi 29 septembre, après un développement serein des différents arguments, les membres du Conseil intercommunal de l’ASIJ (Association scolaire intercommunale du Jorat) se sont prononcés, à une large majorité, en faveur de l’octroi du crédit de construction de Fr. 13’330’000.– TTC pour la construction d’un complexe scolaire à Servion.

Une construction villageoise tournée vers l’avenir avec des volumes en réserve
Point fort de l’ordre du jour proposé par Laureline Ballif, présidente du Conseil intercommunal de l’ASIJ, qui tenait séance au collège du Raffort, le préavis relatif à la demande de crédit pour le futur collège. Initialement prévu le 1er juillet, il fit l’objet de nombreuses explications. Implanté sur les parcelles 61 et 643 situées au cœur de Servion, propriétés communales, le projet répond aux exigences de la loi sur l’enseignement obligatoire (LEO) entrée en vigueur le 1er  août 2013 ainsi qu’à la nouvelle organisation Harmos acceptée en votation populaire du 4 septembre 2011. La future construction en harmonie avec le caractère rural environnant comprendra 6 salles de classe, 1 salle de dégagement et 1 salle ACT-ACM ainsi qu’un volume en attente pour 4 salles de classe supplémentaires et une salle de dégagement construites, mais non équipées. On y trouvera une unité d’accueil pour la petite enfance et une salle de gym simple ainsi que des aires sportives dont 2 pistes de 100 m entre autres. Olivier Hähni a développé le volet accès: création d’une zone dite de rencontre à 20 km/h assurant la priorité des piétons devant le collège; trajet des bus sous forme de boucle; zone d’arrêt prévue suffisamment longue pour des véhicules articulés; places de parc disposées à différents endroits complétées par la création d’un parking pour la Municipalité. Ce dernier aménagement sera réalisé parallèlement à la construction du collège.

Une construction rationnelle tenant compte du bien-être des enfants
Les rapports de la commission ad hoc ainsi que de la commission des finances concluant positivement proposaient l’adoption du préavis. Cependant un rapport de minorité, présenté par Gilbert Ramuz, interpellait les membres sur l’opportunité d’adopter le crédit pour le collège de Servion alors que le projet de celui de Carrouge ne présentait aucune avancée. Ne fallait-il pas revenir à un seul site avec des infrastructures sportives plus importantes? Attendre la nouvelle législature et connaître le sort du projet de Carrouge? En conclusion des débats, Daniel Flotron, syndic de Forel (Lavaux), rappela que le projet concerne les enfants. Il souligna la pertinence de construire sur deux sites des structures en corrélation avec l’âge des enfants, permettant une gestion adaptée des transports. Etienne Cherpillod, président du comité de l’ASIJ, souligna que le projet a d’ores et déjà passé tous les services de la Camac dont le rapport a uniquement mis en évidence l’absence d’un placard à balais. Carrouge et Servion sont deux projets différents. Si le premier tarde à avoir le feu vert au vu des dispositions de la LAT, les petits collèges resteront en fonction. Il signala également l’existence d’un plan «B» soit une parcelle disponible à Mézières d’environ 6000 m².
C’est donc par 39 «oui» contre 7 «non» et 1 abstention que les conseillers ont approuvé la dépense, entérinant la décision prise lors de la séance du 29 janvier 2014. Servion accueillera ainsi dans ses futurs locaux les enfants des 6 premières années Harmos.