Corcelles-le-Jorat – Budget en hausse : transports et entretien incriminés

Séance de l’ASIJ du 26 septembre

Mathieu Janin  |  L’ASIJ (Association scolaire intercommunale du Jorat) valide son budget de fonctionnement 2019 et refuse d’entrer en matière sur le développement d’un plan de mobilité scolaire. Les délégués des dix communes membres de l’ASIJ ont siégé dans la salle communale de Corcelles-le-Jorat durant la soirée du 26 septembre. Ils ont approuvé le budget 2019 de fonctionnement de l’intercommunale scolaire joratienne et ont traité la pétition transmise par l’Association des parents d’élèves «pour une sécurité accrue et des transports scolaires efficaces dans le Jorat».

Elections statutaires

Stéphanie Lanfranchi (Vulliens) et Stéphane Kay (Savigny) ont prêté serment devant les 45 membres présents et le nouveau président du législatif intercommunal, le municipal forellois Bernard Perret.

Budget 2019

Ce budget présente un total de charges de 7,2189 millions de francs, en progression de +9,5% par rapport aux comptes de l’exercice 2017. Les revenus prévisionnels de l’intercommunale sont estimés à Fr. 364’510.-, la différence entre ces deux chiffres sera répartie entre les dix communes membres de l’ASIJ selon la clé de répartition préétablie.  (voir tableau)

Ce budget est principalement influencé par l’évolution du coût des transports. En effet, la réorganisation nécessaire suite aux problèmes rencontrés en 2017 et 2018 a engendré des coûts supplémentaires, tant pour la planification que pour le transport des élèves. Un bus supplémentaire a été mis en place pour pouvoir fluidifier les horaires et raccourcir certains temps de parcours. La planification et la gestion des transports ont été attribuées à CarPostal.  L’augmentation des coûts de ces deux postes représente plus des deux tiers du surcoût de ce budget. Le reste du surcoût incombe aux bâtiments scolaires avec l’entretien du collège du Raffort à Mézières et celui du nouveau collège des Gollies à Servion. En fin d’année, l’endettement de l’ASIJ devrait être de 28,52 millions de francs, soit une diminution de 1.627 millions de francs par rapport à l’exercice précédent. 

Traitement de la pétition de l’APE-Jorat

La commission ad-hoc constituée en juin pour traiter de la recevabilité de la pétition «pour une sécurité accrue et des transports scolaires efficaces dans le Jorat» déposée au mois de novembre 2017 par l’Association des parents d’élèves du Jorat a rendu son rapport. Jugeant que les deux premiers points de la pétition avaient été correctement traités entretemps (annulation du contrat avec le transporteur concerné et prise et garantie de mesures correctrices), elle a considéré qu’une entrée en matière n’était plus d’actualité, rejoignant dans l’intervalle également ainsi l’avis des pétitionnaires. La commission s’est prononcée favorablement concernant le troisième point de la pétition, soit la constitution d’une commission d’investigation sur les dysfonctionnements vécus et l’apport de propositions de mesures correctrices. La commission a également jugé favorablement la recevabilité du quatrième point de la pétition, soit le développement d’un plan de mobilité scolaire régional ayant pour objectif d’analyser et de dresser un état des lieux des déplacements des écoliers, tous modes confondus, puis de proposer des mesures d’accompagnement, de sensibilisation et d’aménagements là où cela s’avérerait nécessaire. Au final et après un débat bien nourri, les délégués intercommunaux ont partiellement suivi l’avis de cette commission. Ils ne sont pas entrés en matière sur les deux premiers points précités et ont mandaté la commission de gestion de l’ASIJ pour investiguer dans les meilleurs délais sur ce qui a dysfonctionné et conduit à la situation catastrophique des transports scolaires de l’année dernière et proposer des mesures correctrices afin que de tels événements ne puissent plus se reproduire. Ils ont cependant refusé la réalisation d’un plan de mobilité scolaire régional – principalement en raison du surcoût qu’il pourrait engendrer et jugeant majoritairement que le comité de direction de l’ASIJ disposait déjà d’outils suffisants pour garantir une bonne qualité de transports scolaires. La prochaine séance de l’ASIJ (assemblée générale) a été fixée au 5 décembre 2018 à Forel (Lavaux). Nous vous rappelons que ces séances sont publiques. Chacun y est bienvenu.  Infos: www.asij.ch