Clin d’œil – Un arbre pas comme les autres…

Faire son arbre généalogique voilà le souhait de pas mal de passionnés arrivés à l’automne de la vie, qui ne résistent pas à l’envie de rechercher de la parenté et de la filiation des personnes.

Marie  |  On distingue la généalogie ascendante, les ancêtres d’une personne, et la généalogie descendante, les descendants d’une personne ou d’un couple donné. La  représentation graphique peut partir d’un individu racine ancré en bas de la page et les parents dans les branches, ce schéma est communément appelé arbre généalogique. La généalogie est considérée comme une science auxiliaire de l’histoire, jadis elle était utilisée par les gens aisés pour établir la noblesse du sang d’un individu. Pour ce travail de longue haleine une bonne dose de patience, de détermination et du flair est demandée, de même de disposer de beaucoup, vraiment beaucoup de temps pour passer des heures en se basant sur divers types d’archives mais aussi des entretiens oraux. J’en connais justement un de ces rats des archives qui m’a raconté une histoire surprenante. Depuis longtemps, il cherchait l’avis de décès d’une de ses aïeules née en 1883, notons qu’à 135 ans elle serait le sujet le plus âgé sur notre planète. A force de fouiller, il a fini par le découvrir en épluchant les archives des journaux. Comme quoi les journaux demeurent des réservoirs du passé!