Clin d’oeil sur… Ce petit rectangle d’intelligence numérique

Marie  |  Le portable, ce petit rectangle d’intelligence numérique, qu’on trimballe même en vacances, est-il si vital pour vivre en société. Aujourd’hui tout le monde en possède un, hormis ma petite dernière qui n’a plus de portable depuis trois  semaines. Il est mort en tombant, pas par terre, oui ça arrive, d’ailleurs beaucoup d’écrans sont fissurés, mais dans l’eau, et dans ce cas-là cela lui a été  fatal. Ces objets, si fragiles, seront commercialisés peut-être bientôt testés insubmersibles et incassables. L’inventeur est certainement déjà né. Alors que je n’aperçois plus ma chérie pianoter sur son mini écran, je m’interroge. Vit-elle un sevrage forcé au point de souffrir d’une carence en information, manque-t-elle des échanges quotidiens avec ses amis par le biais de sms. L’unique avantage réel se mesure par sa qualité de sommeil… et pas le moindre, maigre consolation puisqu’elle se sent larguée par les réseaux sociaux, même si le «vieux téléphone de la maison» lui rend maintenant souvent service… A propos du vieux téléphone de la maison: l’invention du téléphone se doit à l’Américain d’origine anglaise Alexander Graham Bell, le 14  février 1876, il dépose un brevet pour un système de transmission de la voix. Fait incroyable quelques heures plus tard, son compatriote Elisha Grax fait de même! Se suivent de longues procédures en justice, intéressant non!