Chexbres – Paysans de montagne aux Ormonts, une ère nouvelle

Rencontre des aînés de l’Automne fleuri du 30 janvier

WiCo | Quand on se nomme Pichard ou Ginier, Busset ou Chablaix, ou encore Berruex ou autre, on ne baisse pas les bras devant le formidable bouleversement nécessaire avant de pouvoir continuer et conserver tout ce que représente cette vocation qui, heureusement, motive jeunes et aînés à passer par des difficultés et des décisions à prendre, parfois bien difficiles, très coûteuses, mais finalement permettant de continuer à vivre cet idéal paysan qu’ils ne pourraient abandonner. De la faux, du râteau, de la fourche et du filard, par exemple, à la faucheuse-épandeuse-râteleuse, à la chargeuse puis à la botteleuse, quelle révolution ! Pour la récolte et le stockage du foin… Et le bétail! et la fabrication du fromage! Les écuries modernes qu’il faut prévoir ou agrandir… Le prix payé pour le lait ? A lui seul, il faudrait déjà un chapitre !!! Mille autres aspects encore, les heureuses associations fondées particulièrement pour l’emploi commun des machines… la lutte contre le reforestation qu’il faut surveiller… Quelle somme de courage, de patience, de volonté et de fatigue aussi, mais quelle satisfaction quand la génération suivante prend le relais avec la conviction tenace de perpétuer ainsi plus beau métier du monde ! L’aide aux paysans de montagne, nécessaire et bienvenue, permet en partie, cette heureuse évolution. Ce pauvre exposé, bien imparfait et incomplet, ne parle que de quelques points de ceux qui nous ont été présentés dans le magnifique film qu’a réalisé Alain Wenker, avec la collaboration du Musée des Ormonts, de Vers l’Eglise. Paysages, travaux des champs d’il y a plus de cinquante ans, puis la vie d’aujourd’hui trépidante de l’aube à la nuit, mais vie paysanne toujours, sauvegarde de la nature, tout cela avec une grande confiance dans ses riches promesses. Merci de nous avoir passionnés de cette façon et fait aimer ainsi davantage cette vallée des Ormonts que tous, je crois, connaissent. C’est si près d’ici ! Merci à vous, Micheline, Danielle, Liliane, Anita et Pierre pour les bons moments de ce tiède après-midi de janvier.

© Image DR – Marianne Wenker