C’est à lire – Le temps de Lilas Anne Icart/Editions Robert Laffont

Fin 2013, je vous avais parlé d’une histoire de femmes « Ce que je peux te dire d’elles » d’Anne Icart. Puis en 2015, je vous parlais de la suite « Si j’ai bonne mémoire ».

Milka  |  Et bien voilà le troisième volet. Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je ne garde pas en mémoire tous les livres que je lis, mon disque dur ayant une capacité limitée. Donc depuis 2015, j’avais oublié les personnages. Bien que ce soit la suite, l’auteure revient quelquefois sur les parents des personnages actuels et je dois dire qu’il n’est pas aisé de resituer tout le monde. Mais l’auteure, qui est maligne, a tout prévu. En début de roman, un arbre généalogique nous remémore tous les personnages, y compris ceux du premier roman. Nous voilà parés. Je dois dire que si je n’avais pas eu la certitude d’une belle écriture, je ne me serais pas lancée dans un troisième tome, les sagas me fatiguant assez vite. Nous échappons à cette lassitude, puisque c’est bien écrit. Dans ce tome, plus actuel puisque de nos jours, il semblerait qu’une place plus importante soit faite aux hommes qui finalement n’apportent pas que du malheur. L’accent est mis aussi sur la recherche des racines, du père, des familles recomposées. De mère en fille, de fille en sœurs, l’histoire doit-elle se répéter? se demande Garance, quand elle se découvre enceinte. Est-elle prête à faire un bébé toute seule? Comme Blanche l’a fait avec Violette, sa demi-sœur, trente ans plus tôt? En a-t-elle le droit, quand elle voit les conséquences de ce choix sur la vie de Violette? En même temps, comment taire l’envie qui la pousse de voir son enfant grandir au sein de cette merveilleuse tribu, tendre et foutraque, où elle a été si spontanément adoptée? Tandis que Violette affronte de son côté une crise de couple, et Blanche les démons de son passé. Garance va devoir se décider… Après le roman de Blanche, gardienne de l’histoire familiale, et celui de Violette, sa fille, le Temps de Lilas clôt tout en douceur cette saga féminine en terre toulousaine. On y retrouve avec bonheur la famille Balaguère et sa tribu de femmes si attachantes.