C’est à lire

Vevey et Lavaux vus par les écrivains Editions de l’Aire06

Milka  |  Vevey, cette belle ville accrochée au bord de l’eau, Vevey toujours dans l’ombre de sa cousine «Montreux», la prétentieuse, fréquentée par les touristes et le beau monde, mais Vevey, ville prolétaire, ville industrielle dans les années 60, ville authentique, sans prétention, presque modeste….. Alors certes, si sa cousine attire le beau monde, Vevey, elle, attire les artistes. Et les artisans. Elle maintient des traditions ancestrales comme la Fête des Vignerons, sa foire de la Saint-Martin, certes plus fréquente, ses marchés folkloriques en été. Il y fait bon se promener à l’automne, entre les vignes que l’on aperçoit au loin et ce lac, si apaisant. On s’y sent bien, depuis très longtemps puisque certains écrivains mais aussi des musiciens, des acteurs sont venus s’y reposer, ou s’y installer, ou s’y reposer puis décider de s’y installer… J’adore cette ville, non parce que j’y suis née, mais parce qu’elle reste accrochée entre deux mondes, entre la tradition et la modernité. Ni trop ni trop peu. Et qu’elle nous offre des paysages magnifiques, d’où que l’on regarde. Le metteur en scène de la future Fête des vignerons, interrogé sur le fait qu’il n’intégrait pas le paysage dans son futur spectacle puisque le fond de la place sera fermé, a répondu que c’était une concurrence trop difficile à assumer. Je crois bien qu’il a raison. Cette vue sur le Grammont au fond de la place du Marché est à vous couper le souffle. Donc un livre qui parle de ma ville ne pouvait qu’attirer mon regard. Mais Vevey vue par des écrivains, c’est encore mieux, c’est plus prestigieux! Et quels écrivains. Je vous en cite quelques-uns: Fritz René Allemann, Hans-Christian Andersen, Charles Apothéloz, René Auberjonois, Raphaël Aubert, Alain Bagnoud, Jean-Luc Benoziglio, Nicolas Bokov, Xochiti Borel, Georges Borgeaud, Michel Bory, Anne Bottani-Zuber, Stanilas de Boufflers, Stéphane Bovon, Paul Budry, Emmanuel Buenzod, Marguerite Burnat-Provins, Henri Calet, Charlie Chaplin, Maurice Chappaz, Jacques Chardonne, Jacques Chessex, Mikhaïl Chichkine, Jean Cocteau, Fenimore Cooper, Pierre de Coubertin, Gustave Courbet, Alphonse Daudet, Albert Dauzat, François Debluë, Maurice Denuzière, Suzanne Deriex, Gustave Doret, Fiodor Dostoïevski, Philippe Dubath, Pierre-Laurent Ellenberger, Jon Ferguson, Bertil Galland, Théophile Gautier, Jean Villard Gilles, Pierre Girard, Michel Goedlin, Nicolas Gogol, Graham Greene, André Guex, Clara Haskil, Victor Hugo, Thomas Hürlimann, Henry James, Bertrand de Jouvenel, Claire Krähenbuhl, Charles-François Landry, Valery Larbaud, Thomas Mann, Katherine Mansfield, André Maurois, François Mitterand, Antonin Moeri, Paul Morand, Anna de Noailles, François Nourissier, Juste Olivier, Hugo Pratt, Charles Ferdinand Ramuz, Gonzague de Reynold, Edouard Rod, Romain Rolland, Jean-Jacques Rousseau, John Ruskin, Gilbert Salem, Jean-Pierre Schlunegger, Charles Secrétan, Etienne Pivert de Senancour, Pierre Smolik, Stendhal, Albert Urfer, Jacques Vallotton, Madame de Warens, Stefan Zweig. Certains d’un autre siècle, d’autres bien actuels. Certains sont tombés amoureux de la ville, d’autres du lac, tous ces textes sont divisés en 4 parties : Vevey corps et âme – Les amoureux du Lac – Vignerons en fête – Merveilleux Lavaux

Les textes ont été réunis par Michel Moret, bravo pour ses choix. Les dessins illustrant chaque écrivain sont de Claudio Fedrigo exprimant des traits de personnalité et non seulement un portrait. Quelques photographies de David Bochud complètent cet ouvrage. Avec presque 500 pages, il ne se lit pas d‘une traite. Pour ma part, il est toujours disponible sur une table et je m’y plonge avec délectation dès que j’ai un moment propice à la rêverie. Vraiment un très beau travail. Un livre à conserver et à relire de temps à autre.