C’est à lire

L’envol du bourdon Hélène Dormond – Editions Hélice Hélas

Milka  |  Un coq timide, sous la coupe de sa femme, de son chef et de n’importe quel colporteur, ventripotent, mou, angoissé, malade du qu’en dira-t-on, comme beaucoup d’autres, mais plein de générosité, va se récolter en utilisant psychothérapeute, jeux de clown, théâtre, speed dating, parachute, toute la sainte panoplie de l’époque, quand sa femme le quitte Va-t-il se transformer en héros? Peut-on échapper à sa nature? On peut au moins apprendre à en rire et plus si entente… Le bourdon en question s’appelle Marcel. Il consulte pour un déficit assertif assorti de troubles anxieux. Il ne sait pas s’affirmer face aux autres et ça lui procure de terribles angoisses. Principalement avec sa femme qui lui impose toutes ses dernières lubies. Le titre est bien choisi, le bourdon étant un insecte si peu dynamique que les scientifiques le condamnent à rester au sol. «L’envol du bourdon» nous invite au réveil de Marcel qui va peu à peu changer, allant d’échecs en réussites, parfois involontaires. Les livres d’Hélène Dormond n’ont pas de héros mais mettent souvent en valeur un personnage quelconque, à qui chacun peut s’identifier ou dont chacun en connaît un exemplaire dans son entourage. A travers ses récits, elle questionne nos héritages, nos valeurs et la façon dont ceux-ci entrent en contradiction avec notre mode de vie. Certaines de ses nouvelles ont été publiées dans des recueils collectifs, en France, en Belgique et en Suisse. Son premier roman, «Liberté conditionnelle», est paru en automne 2016 aux éditions Plaisir de lire. Je vous en avais d’ailleurs parlé dans cette chronique. Je vous conseille ce livre, parce qu’il faut lire local comme il faut manger local, mais aussi parce que c’est un bon roman qui parle de gens ordinaires.