Célébrons !

Après la période de carême ponctuée par le Vendredi saint, nous entrons dans une nouvelle période, celle des réjouissances. Le dimanche de Pâques, associé à la résurrection, annonce aussi la renaissance de la nature. Quoi de mieux que cette période pour rendre hommage à nos galériens de l’ombre, ceux que vous lisez semaine après semaine et qui permettent à vos événements d’atteindre une audience optimale. Honneurs à nos correspondants ! Ils ne se contentent pas de faire vivre la région mais y vivent. « Vivre et faire vivre », l’ancien slogan de votre journal est plus que jamais d’actualité. Vous les croisez sans vraiment savoir, ils font partie de la communauté et relatent la vie de la commune et du village. Une curiosité bien placée et respectueuse qui permet au Courrier de relater des faits qui semblent sans importance pour d’autres journaux mais qui mis bout à bout font la vie du district. L’originalité du propos de chacun de nos correspondants tient à leurs occupations et à leurs plumes. Très peu d’entre eux sont – ou ont été – des professionnels des médias, et tous ont un métier qui les occupent largement ; du retraité (si-si, c’est une occupation à plein temps !) à la jeune maman, en passant par d’autres positions plus concernantes, ils trouvent néanmoins la passion de s’intéresser à d’autres et à le relater dans nos colonnes. Ici, pas d’école d’écriture, leur plume leur appartient. Plus humoristique, plus factuelle ou plus décalée, leur verve propose un regard unique sur une région qui le mérite. Ils correspondent parfaitement à votre hebdomadaire qui se veut le miroir du district.En ce temps de renaissance, qu’elles et ils soient remerciés et célébrés à leur juste valeur !