Ce lac dans lequel se mire le vignoble de Lavaux

Le lac Léman et le ignoble de Lavaux il y a un demi-siècle

Gérard Bourquenoud  |  Cette photo du vignoble de Lavaux et du lac Léman a plus d’un demi-siècle. Ce dernier était appelé limen par les Celtes, c’est-à-dire la plus grande nappe lacustre de l’Helvétie. Ce mot est parent de son équivalent grec limné tiré de limnologie, science des lacs. Limen est devenu Lemanus en latin, puis Léman dans notre langue. L’empereur Théodose (IVe siècle) l’appelait Lacus Losanete, lac de Lausanne. Sur une vieille carte allemande, il est mentionné sous le nom de Losnersee. Puis Lausanne a cédé le pas à Genève. Et si les francophones disaient concurremment lac de Genève, d’autres peuples ne connaissaient que le Genfersee, le lago di Ginevra, le lago de Ginebra, le lake of Geneva. Considéré comme étant le plus vaste lac d’Europe occidentale, le Léman forme un croissant qui se rétrécit brusquemment en face de Nyon, ce qui permet de parler d’un grand lac en amont et d’un petit lac en aval. Situé à une altitude de 372 m, entre la France et la Suisse, dominé par les Alpes du Valais et de Savoie, sa longueur est de 72 km et sa largeur de 14 km. Sa surface s’étend sur 583 km2 (dont 238 appartiennent à la France), tandis que sa profondeur varie de 155 à 310m pour un volume de 86 km3. La cuvette lacustre a été creusée par le glacier du Rhône et si on enlevait les 200 mètres de limon fluvial qui tapissent le lit rocheux, on aurait une hauteur d’eau de plus de 500 mètres. Ce lac s’étendait à l’origine jusqu’à Saint-Maurice. Comme la plupart des grands lacs, le Léman connaît aussi des marées qu’on nomme des seiches. Quand la pression atmosphérique n’est pas égale sur toute la nappe, le lac se soulève à un bout tandis qu’il s’abaisse à l’autre. La seiche est quatre fois plus forte à Genève qu’à Villeneuve. La durée d’une oscillation – montée et descente – est de 73 minutes, un phénomène qui peut durer plusieurs jours. Le centre du lac peut également se soulever quand les deux bouts s’abaissent. Selon certains scientifiques, son eau est l’une des plus pures en Europe. Jadis, ce lac était animé par une centaine de grandes « barques du Léman » qui transportaient les pierres à bâtir. Depuis le début du 20e siècle, il n’en reste que deux : La Vaudoise et le Neptune qui sont gardées en souvenir d’une époque. Par contre, aujourd’hui, les grands bateaux de la Compagnie générale de navigation font découvrir chaque année à des milliers de touristes, la beauté et le calme de ce lac et ses rives embellies de palmiers, de nombreuses espèces d’arbres et de verdure, mais aussi le magnifique vignoble de Lavaux, patrimoine de l’Unesco dont le visage a quelque peu changé depuis un demi-siècle.