Carouge – Que devait donc faire Simon Wiesenthal ?

Spectacle de La Marelle le 14 novembre

Martine Thonney  |  Pour son rendez-vous annuel et désormais incontournable, la Compagnie de La Marelle sera présente le mercredi 14 novembre à 20h15 à la grande salle de Carrouge. Chaque année, des thèmes différents sont abordés; pour rappel, il y eut Calvin, Luther, Zachée, Jean-Sébastien Bach, Mahalia, Albert Schweitzer et d’autres personnes qui sortent du commun. Il y a toujours de l’humour, des rires, de l’émotion, des problématiques que chacun appréhende à sa manière. Pas de catéchisme, en tout cas! Le spectacle 2018 présenté parlera de Simon Wiesenthal, ce Juif né en 1908 et mort à 96 ans, déporté dans trois camps de concentration et connu pour ses activités de «chasseur de nazis». En 1942, alors qu’il était emprisonné, il fut appelé au chevet d’un officier SS en train de mourir de ses blessures. Ce jeune officier se torturait au souvenir de la manière atroce dont il avait fait périr des familles juives. Il pensait que seul le pardon d’un Juif lui permettrait de s’en aller en paix. Que devait donc faire Simon Wiesenthal? Tel est le thème de cette soirée. Le texte «Les fleurs de Soleil» a été adapté au théâtre par Jean Naguel et la mise en scène est signée Miguel V. Fernandez et Jean Chollet. Les rôles sont tenus par trois comédiens: Mathieu Fernandez, Jérôme Sire et Séverin Bussy qui joue dans son village de Carouge. L’entrée est libre et chaque spectateur rétribue à sa convenance les artisans de ce spectacle. En novembre, la Compagnie se déplacera 19 fois en Romandie. Profitons une nouvelle fois de saluer son travail et remercions-la d’exister.