Belmont-sur-Lausanne – Patrick Favre prend le commandement

PC Lavaux-Oron

De gauche à droite: Daniel Flotron, préfet ; Béatrice Métraux, conseillère d’Etat ; Patrick Favre, commandant ; Laurent Chatelain, remplaçant du commandant ; Jean-Marc Chevallaz, président de la commission PC

Claude Quartier  | Ceux d’Oron le connaissent. C’était le commandant de la PC locale qui regroupait neuf communes. Promu lieutenant-colonel, il devient le commandant de la toute nouvelle PC du district Lavaux-Oron. Une brève cérémonie a eu lieu le jeudi 3 octobre à Belmont, en présence de la conseillère d’Etat Béatrice Métraux, du préfet Daniel Flotron, du président de la région PC Jean-Marc Chevallaz et des autorités locales pour remettre les insignes de son grade à Patrick Favre et ceux de major, à Laurent Chatelain son remplaçant. Patrick Favre, né en 1973, nous vient de la finance. Collaborateur à l’UBS, aimant ce métier de facilitateur pour aider les gens à réaliser un rêve immobilier, on lui propose il y a un peu plus de cinq ans de reprendre le commandement de la PC d’Oron. Changement de vie, nouvelle vocation. Il hésite. Il accepte. C’est une activité nouvelle, pratique, directement au contact des gens et des événements qui lui plaît. Laurent Chatelain, promu major, son remplaçant, professionnel PC depuis bientôt dix ans, est mécano de formation. Ce duo aux qualités complémentaires entend bien donner à la PC l’allant nécessaire pour réaliser les tâches nouvelles pour lesquelles aussi bien la police que les pompiers les sollicitent.

Le dernier maillon de la chaîne

Les trois PC locales, Lausanne-Est, Lavaux, Oron n’en font donc plus qu’une. 680 hommes astreints, une population de 62’000 habitants, un territoire de 154 km2; l’autoroute A9, les voies de chemins de fer Genève-Zurich, Genève-Domodossola, traversent le district. Tout est possible sur ces artères vitales pour la Suisse et la région. Comme le souligne la conseillère d’Etat, «La PC est un maillon essentiel de la sécurité de ce canton». Cette fusion est l’aboutissement de la réforme voulue par le canton en 2015. Le dernier maillon de la chaîne a été scellé début juillet de cette année dans notre district. La PC Lavaux-Oron a aménagé dans d’anciens locaux industriels à Forel, au cœur du district. L’administration est en voie d’installation. Tout a été regroupé ici, les bureaux des anciennes PC locales ont été fermés. Le matériel est stocké dans divers locaux. Il est bien entretenu, il fonctionne, mais il est vieux, datant des années 80. L’état-major espère un renouvellement progressif, car tout actuellement est plus performant, plus léger, plus efficace, peut-être moins durable aussi. Les budgets dépendent du canton et de la Confédération, parfois des communes aussi. Ces autorités doivent être attentives aux besoins de la PC. 

Formation et action

Aux responsables de la PC (7 personnes pour 5,5 unités de travail) d’insuffler l’esprit de service à leurs troupes. Il y a le noyau dur des gens qui sont là car ils y croient et ont compris la nécessité de ce service de milice. En cas d’urgence, ils sont une centaine à être joignables jour et nuit. Il y a des gens pleins de bonne volonté mais qui se morfondent s’ils n’ont rien à faire alors qu’ils sont si occupés ailleurs. «L’inaction est la pire des choses pour le moral des troupes. On a prévu pour l’an prochain 6500 jours de service, avec de la formation, des interventions planifiées, sans pouvoir bien sûr dire ce qui se passera du point de vue canicule ou autres phénomènes inattendus. Nous voulons occuper et former nos hommes pour qu’ils se sentent utiles et capables de répondre aux sollicitations de plus en plus fréquentes des pompiers et de la police.» Sécuriser les lieux, mettre en place les déviations de trafic, intervenir pour démolir un mur dangereux: il faut être à la fois généraliste et spécialisé, toujours bien formé. «Cet été, nous avons été sollicités pendant toute la Fête des vignerons pour assurer le trafic, fermer des zones, gérer les événements, monter des infrastructures. Ce fut un exercice unique en grandeur nature et pour une fois festif plutôt que dramatique, tout en étant très professionnel et très valorisant». «Très professionnel et très valorisant»: ce pourrait être la devise de la PC Lavaux-Oron.