Article 22…

Dans le concert de louanges offert à Doris Leuthard, conseillère fédérale sortante, peu de place – et de temps – n’ont été laissé à l’analyse.

La surprise de l’annonce qui suivait de près celle d’un autre conseiller fédéral a pris tout le monde de court. Il était donc tout naturel de passer aux remerciements plutôt qu’à l’analyse des divers dossiers en cours. La précipitation permet parfois la diversion… Quelque chose d’agaçant reste toutefois hors médiatisation pour le moment. Certes, il reste quelques mois de mandat mais bien peu pour questionner ou résoudre les problèmes en cours. La Poste. Les révélations sont récurrentes et touchent toutes ses filiales. De la fermeture des offices aux subventions indues de CarPostal, de la branche française de CarPostal à PostFinance, la Grande Dame Jaune peut sourire et Urs Schwaller promettre le remboursement. L’annonce de l’augmentation du prix du timbre a été annoncée. Et Doris Leuthard s’en va… La LRTV laisse place à la LME. Quoi de plus naturel avec l’avancée imparable des nouvelles technologies. Nous passons d’une loi obsolète sur la radio et la télévision à l’élaboration d’une loi nécessaire sur les médias électroniques… en omettant frontalement la presse  traditionnelle. Aucune loi, ni aucun budget ne sont prévus ! Doris Leuthard s’en va… Ces deux domaines relèvent de la responsabilité de la conseillère fédérale. La Poste à qui la Confédération donne des millions pour faciliter la diffusion de la presse est en déliquescence. La nouvelle LME ne voit pas les médias dans leur ensemble, aucune aide directe ou indirecte n’est prévue pour aider les journaux en crise… Mais Doris Leuthard s’en va ! Malgré tout cela, la radio, la télévision et la presse sont dithyrambiques devant le départ d’une grande dame de la politique suisse… Cette grande Julie qui s’en va.