Aran, le prix Latsis 2018 récompense Andrea Ablasser

Médecin et professeure à l’EPFL, Andrea Ablasser est récompensée pour ses recherches

Jean-Pierre Genoud  |  Andrea Ablasser, médecin et professeure à l’EPFL, domiciliée à Aran, s’est vu attribué une récompense de haut niveau pour ses travaux remarquables de recherche en matière d’immunité: le prix Latsis 2018. La remise de ce prix, qui figure parmi les récompenses scientifiques les plus renommées de notre pays, a eu lieu le 10 janvier 2019 à l’Hôtel de Ville de Berne.

La chercheuse analyse la façon dont les cellules résistent aux attaques virales et bactériennes et déchiffre la défense rapide contre les virus. 

L’immunité acquise produit des anticorps contre des agents pathogènes de manière ciblée mais lente. Au contraire, la réaction de l’immunité innée est immédiate. Des récepteurs spéciaux informent la cellule dès que de l’ADN ou de l’ARN se trouve au mauvais endroit, ce qui peut indiquer une infection virale. Ils déclenchent alors une réponse de défense. L’immunologue Andrea Ablasser étudie la manière dont cette réponse immunitaire innée est induite et a découvert une approche thérapeutique prometteuse. Sur mandat de la Fondation Latsis, le Fonds national suisse lui décerne le Prix Latsis national 2018, 35e du nom, pour ses recherches pionnières. 

Andrea Ablasser