Apprentis – Une belle cuvée dans un contexte en pleine évolution

Promotions 2018 de l’UPSA-VAUD 

Comm.    Cette année, 220 CFC (contre 236 en 2017) ont été décernés pour la cuvée 2018. Les promotions ont eu lieu cette semaine lors d’une belle cérémonie animée notamment par Cesla Amarelle, nouvelle conseillère d’Etat en charge du Département de la formation, de la jeunesse et de la culture (DFJC), Christian Maeder, syndic d’Ecublens, Carlo Carrieri, au nom du syndicat UNIA, sans oublier la section vaudoise de l’UPSA sous la houlette de son président Nicolas Leuba.Lors de leurs allocutions, ces orateurs avertis ont souligné l’importance d’œuvrer à la défense et à la mise en valeur des métiers de l’automobile, et à celle d’obtenir un CFC reconnu de haute qualité bien au-delà de nos frontières et à l’avenir prometteur de la branche dans un contexte de la mobilité en pleine évolution. Félicitant chaleureusement tous les diplômés pour ce sésame marquant l’entrée officielle dans le monde du travail, ils ont également encouragé ces jeunes à ne pas s’arrêter en si bon chemin, mais à évoluer, aller de l’avant et saisir toutes les occasions de formation continue ou de perfectionnement.Cette année, la meilleure moyenne générale (5,6) revient à Samantha Loup (garage Bandieri à Bassins), qui a ainsi terminé sa formation de mécanicienne en maintenance de véhicules légers. A souligner encore que la branche, qui propose des métiers variés, promet un bel avenir et une certaine garantie d’emploi à ses professionnels. Lors de cette cérémonie, le président, Nicolas Leuba, a eu le plaisir d’annoncer que le Vaudois Thery Schopfer, diplômé l’an dernier, a brillamment réussi les toutes récentes épreuves éliminatoires pour concourir aux Swisskills 2018. Il affrontera donc, du 12 au 16 septembre 2018, les 21 autres meilleurs jeunes professionnels de Suisse lors de ces championnats à la BEA à Berne. S’il termine sur le podium, son aventure se poursuivra avec un concours européen. 

Projet de nouveau Centre de formation sur le site d’Y-Parc à Yverdon-les-Bains

Les locaux actuels, inaugurés en 1985, sont devenus bien trop exigus, l’objectif est de pouvoir disposer de beaucoup plus de places, tout en restant à Yverdon. C’est un dossier majeur de l’UPSA-VD et son comité depuis 2015. Cela passe notamment par la revente du Centre actuel: plusieurs offres sont à l’étude, les options proposées étant complexes. Parallèlement deux bureaux d’architectes se sont penchés sur des projets avancés, permettant de mieux visualiser l’ampleur de la tâche à accomplir. Les cruciales questions du financement et du budget sont encore à chiffrer de manière détaillée. D’autre part une organisation partenaire pourrait venir partager les nouveaux locaux.

Philippe Monnard, Centre de formation, la conseillère d’Etat Cesla Amarelle, Nicolas Leuba, président UPSA-VD, Jean-Pierre Giobellina, président ASTAG-VD

Au centre, Samantha Loup, meilleure moyenne de la volée, entourée de ses proches