Amitié partagée

N.By  | Alexis était agriculteur à Chesalles. Il se sentait à l’étroit sur son domaine qui ne lui laissait pas entrevoir des perspectives d’avenir suffisantes. En 1975, il a tout abandonné pour partir avec sa famille s’établir au Canada, à Saint-Alexandre, près de Montréal. Alexis est maintenant octogénaire; son épouse Heidi est décédée en 2013. La semaine dernière, il est venu passer quelques jours dans la région en compagnie de son fils Pierre qui était âgé de 16 ans lors du départ au Canada. C’est avec plaisir et une profonde émotion qu’ils ont retrouvé le pays de leurs racines et le fabuleux paysage qui ondule à perte de vue dans la campagne encore bien préservée de notre région.

Profiter de la présence d’Alexis Waridel pour donner à ses vieux amis l’occasion de partager quelques heures d’amitié lors d’un apéritif organisé vendredi 29 août au refuge de Chesalles, suivi d’un dîner au Chalet du Vuippey, au-dessus des Paccots, ce fut l’idée de François Jan, qui a tout organisé, et nombreux furent les amies et amis d’antan d’Alexis à répondre présent et à lui dire merci. Le municipal Olivier Sonnay était présent. Il a apporté le salut de l’exécutif communal en relevant le courage et la détermination de ces paysans qui furent nombreux dans les années 70 à partir s’établir sous d’autres cieux.

Alexis est content de son choix. Il dit que là-bas la terre est aussi basse qu’à Chesalles, mais il y a plus d’espace. Il n’est pas parti en vain puisque c’est son petit-fils qui est en voie de reprise de l’exploitation. De même qu’en Suisse, dans la région de Montréal, les paysans abandonnent la production laitière. Actuellement, l’exploitation, proche de la ville de Montréal, est axée sur la production de moutons et les cultures, commercialisées en vente directe par le biais d’une association de producteurs.

A l’heure où ces lignes paraîtront, Alexis et Pierre auront retrouvé leur domicile canadien.