28e nuit du conte

Martine Thonney  |  On est déjà en novembre. Brumes et nuits plus fraîches arrivent, peut-être avec un peu de nostalgie? Pour mettre des couleurs et de l’enthousiasme, la nuit du conte est faite pour vous. Voyez plutôt! L’établissement scolaire du Jorat a une bibliothèque sur deux antennes distinctes: Savigny et  Mézières. Savigny et Forel ont également par ensemble une bibliothèque municipale; les communes de Jorat-Mézières, Servion, Vulliens, Vucherens, Corcelles, Ropraz et Montpreveyres subventionnent, elles, la lecture publique sur le site du Raffort qui est géré par une vingtaine de bénévoles. (A ce propos, on me souffle que ce nombre ne demande qu’à augmenter…). Tout ce monde s’est attelé pour une nuit du conte animée en ciblant particulièrement les enfants dès 8 ans. En partenariat avec sept classes de 5 et 6e Harmos, les élèves ont dessiné et les conteuses, conteur et bibliothécaires vont raconter… A Forel/Lavaux au collège de 19h à 20h, les bibliothécaires auront tout prévu mais prient les participants d’amener couvertures et coussins pour garantir un lieu douillet. Une collation sera offerte à l’issue de la soirée. A Mézières, au collège du Raffort, les bénévoles, comme d’habitude, baliseront les tracés pédestres menant au site avec des bougies et tout sera mis en place pour recevoir les participants. Les parents avec enfants plus jeunes seront accueillis dans un endroit prévu à cet effet. Une collation est offerte à l’issue de la soirée, soit aux environs de 20h15-20h30. Ce sera la 28e édition de la nuit du conte en Suisse. C’est stimulant de savoir qu’aux quatre coins de notre pays, des mordus s’activent, des gens se rassemblent, des idées et actions se développent et que la tradition orale ainsi se perpétue. Bienvenue dans ces espaces d’échanges et de cordialité près de chez vous ou plus loin.

Allons, courage…

Romane Schlup  |  Il était une fois…  ce sera ce vendredi 10 novembre. Ce sera surtout la nuit des racontards,  des bobards, des comptines, des contes et ce sera partout, dans toute la Suisse. Depuis plus de dix ans, cette nuit s’inscrit traditionnellement le deuxième vendredi de novembre. Elle se glisse ainsi entre citrouilles et sapins, comme on le faisait autrefois, une fois les récoltes terminées, à l’arrivée des nuitées un peu sombres et longues. La nuit du conte en Suisse est un projet commun de l’Institut suisse Jeunesse et de Bibliomédia Suisse. Il a pour objectif de promouvoir l’oralité. Rapprocher ainsi enfants, adultes et aînés autour du langage est une initiative qui rassemble. L’importance et l’intérêt des histoires orales pour nourrir l’imaginaire collectif est un postulat qui s’inscrit dans la continuité, tout en tenant compte de la diversité culturelle de nos régions. C’est une manière de transmettre un terreau riche en donnant envie de semer pour la suite en écoutant et en lisant. Ecoles, bibliothèques, librairies, clubs de jeunes, mouvements des aînés et autres institutions sont invités à participer à cette nuit. Chaque année, une idée phare est retenue, laissant libre cours à des projets régionaux multiples et variés. Cette année, c’est le mot «Courage» qui a été choisi. La nuit du conte est une invitation à croiser des regards de conteurs et des regards de contentement. Des projets sont à portée de voix. Il n’y a qu’à ouvrir les yeux, oser entrer dans ce monde de paroles, chercher un lieu où se poser et surtout y aller. Courage, allons!